sophrologie
sophrologie

                   principes de la                                      sophrologie                                                           

                          

 

                     5 principes fondamentaux :

 

 

 

- le principe du schéma corporel comme réalité vécue :

 

La répétition de la prise de conscience corporelle permet d'   habiter le corps en bonne santé ainsi que de conquérir l'harmonie physique et mentale.

Le schéma corporel est une notion qui recouvre la représentation mentale du corps ; son "dessin,"  les sensations, formes, volumes, postures etc... permettent la conscience de soi.

Les stimulations corporelles de la relaxation dynamique permettent, une liaison plus fine entre les sensations, la perception et la motricité. Il s'agit de ressentir son corps et de le vivre tel qu'il est.

Toute pratique de la sophrologie débute par une prise de    

conscience corporelle. Il s'agit à l'aide de mouvements simples, d'attention aux sensations de se centrer sur son

senti. Il s'agit de vivre le corps tel qu'il est. Les stimulations permettent de percevoir le corps dans l'instant.

 

 Il y a un lien entre la perception de notre corps et l'état de notre conscience.

 

 

 

 

- le principe de l'action positive :

 

Toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental, a une répercussion positive sur notre être tout entier. L'activation du positif provoque un effet boule de neige sur toute la personne. Il permet d'exploiter le coté positif de toute situation. On fait alors  appel à toutes les ressources imaginatives, affective de la personne. Les apports positifs (mots, images, etc..) à la conscience, entraînent systématiquement une réaction positive de l'ensemble de l'être.

 

 

 

- le principe de réalité objective :

 

Pour vivre davantage dans la situation présente, là ou nous nous trouvons, s'adapter ainsi de façon plus adéquate aux différentes situations et mieux satisfaire l'expression de nos

propres besoins.

L'objectif étant de renforcer les structures positives que nous avons tous en nous en s'appuyant sur les sensations  corporelles.

 

 

 

- la phénoménologie :

 

E.Husserl, fut le pionnier d'une nouvelle méthode qui se concentre sur l'étude des phénomènes. Il définit la

phénoménologie comme étant :

       la science de ce qui apparait à la conscience.

 

C'est une manière d'appréhender le monde en se dépouillant  de toute représentation du mental. La maxime d'husserl étant : d' aller aux choses mêmes.

 

Le savoir phénoménologique est toujours : un savoir voir.

C'est toujours et essentiellement une

affaire de regard. Elle ne s'articule pas sur une argumentation. Elle n"analyse pas pour déduire, ni logiquement ni dialectiquement, elle fait voir Tout ce qui

s'offre à nous dans l'intuition originaire. et doit être reçu  pour ce que le phénomène donne.

L'intuition est la seconde découverte de la phénoménologie

d'Husserl, la faculté de l'esprit de deviner sans éprouver le besoin d'entendement réflexif et analytique.

 

On peut dire que c'est un art du regard, un art de liberté.

 

 

 

- l'alliance :

 

C'est la relation entre le sophrologue et le client : c'est une  relation  d'adulte à adulte qui permet au sophronisé d'être pleinement acteur de sa thérapie et, l'aide à se prendre en charge en allant chercher ses propres réponses en

s' appuyant sur ses ressources intérieures, sa propre vérité. Il est accompagné dans son cheminement et assume

la responsabilité de ses propres choix.